Abstract

Quelles sont les représentations que les élèves qui étudient une langue à l’école se font de cette langue et des autres langues qui constituent leur environnement langagier ? Comment les enseignements qui leur sont prodigués leur (re)présentent-ils ces langues ? Plus généralement, dans quelle mesure les représentations langagières véhiculent-elles des stéréotypes, des préjugés, portant sur les langues enseignées ? Et quel est le rapport à ces langues de leurs enseignant·es ? Enfin, et surtout, quel est finalement l’impact de ces représentations – qui circulent ainsi de la société à la classe, des instructions officielles aux manuels, de la formation des enseignant·es à leurs pratiques – sur l’apprentissage de ces langues ? Cet ouvrage aborde, dans des contextes diversifiés, ces questions qui nous interrogent sur la place qui doit être faite, dans les différentes institutions dédiées à la formation, aux représentations que chacune et chacun d’entre nous se fait des langues, de leur apprentissage, des régions où elles sont parlées et des gens qui les parlent. Il vise également à ouvrir quelques pistes didactiques à l’intention des différents publics concernés.

Details

Additional Details

Actions